ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Accueil/Articles/SPORT/LE MHB – Les ambitions de son président Julien Deljarry

SPORT

LES AMBITIONS DE JULIEN DELJARRY POUR LE MHB

Jeune président du Montpellier Hand Ball, élu à la présidence en juin 2019, de ce club sportif au plus de 40 titres. Julien Deljarry évoque ses ambitions pour son club de coeur, ses projets, ses objectifs et l’actualité du club.

Le mardi 18 aout dernier, la photo officielle de l’équipe en tenue officielle de compétition a eu lieu au Palais des Sports René Bougnol

Sur cette photo : Michaël Delafosse, Maire de Montpellier et Président de la métropole
Kamel Chibli, Représentant Carole Delga et la Région Occitanie
Patricia Weber, Vice-présidente du Département
Julien Deljarry, Président du club

Rémy Lévy, Président de l’Association
André Deljarry, Président de la CCI
L’équipe professionnelle du Montpellier Handball – Saison 2020/2021

Votre première année ?

Une année intense, avec de très nombreux déplacements et de multiples rencontres, mais résolument une année passionnante !

Ayant l’avantage de connaitre parfaitement les rouages du club de l’intérieur au travers de l’association, et en tant que partenaire et actionnaire, (lire son portrait), je me suis rapidement attelé à prendre en main les dossiers urgents comme la prolongation de l’entraineur Patrice Canayer à son poste, la fonte de l’effectif de l’année à venir, les difficultés économiques, la gestion financière et la gestion des conséquences du Covid 19…

Vos ambitions ?

Ancrer le MHB sur le territoire, local, national et international pour les 10 à 15 années à venir pour rester sur le long terme parmi les meilleurs et continuer à gagner des titres et des trophées. Nous avons connu à la fin des années 90 et 2010 un cycle où nous étions sur le toit du championnat de France, voire des championnats d’Europe, et ma première ambition est de faire perdurer ce statut gagné au fil des années.

Comme le dit Patrice à ses joueurs « Quand on joue à Montpellier, ce n’est pas pour participer, mais bien pour gagner ! »

Pour cette mise en oeuvre, nous avons besoin d’hommes bien sur, et les équipes font un travail formidable, mais nous avons besoin d’infrastructures. Dès mon arrivée, j’ai souhaité relancer le projet du nouveau stade avec la Halle des sports et faire avancer ce projet le plus tôt possible.

Il faut que cela aboutisse pour deux raisons : d’autres clubs commencent à se doter d’infrastructures modernes alors que nous avons un lieu vieillissant, le Palais des Sports René Bougnol, qui par rapport à cette concurrence est un frein à notre développement. C’est une nécessité pour nos joueurs de classes internationales qui font partie de nos rangs, et pour notre développement économique. Nous constatons qu’un stade géré par un club peut-être une source de revenue supplémentaire pour développer ses finances et aujourd’hui il nous faut avoir cette capacité pour continuer à être compétitifs, pour attirer de nouveaux joueurs et pérenniser notre niveau sportif d’excellence et gagner des titres.

Notre budget est constitué aujourd’hui, essentiellement par les partenariats privés et publics qui représentent 80% de nos ressources, les 20% complémentaires proviennent de la billetterie et de nos abonnées, mais nous savons que les partenariats publics tendent à être réduits et il nous faut gagner en autonomie par rapport aux collectivités ce qui paraît logique. Pour cela nous devons trouver des ressources et développer la capacité d’accueil de nos stades pour générer une croissance de recettes directes de billetterie.

Un levier supplémentaire pourrait être dans l’accueil de manifestations d’entreprises, sportives et faire en sorte d’avoir un lieu qui abrite une trentaine de dates de Hand Ball mais avec la possibilité d’en doubler son nombre à travers des événements d’entreprises, culturels ou même sportifs. Les Club de Nantes et Chambéry sont des exemples à suivre dans ce domaine.

Ce qui serait novateur dans notre région serait que nous soyons les organisateurs et les gestionnaires de la salle pour accroitre les finances. C’est un objectif pour aller gagner des ressources, mais cela est très ambitieux car cela implique de créer une structure et d’aller chercher des ressources et de nouveaux contrats, mais nous croyons en l’aventure. Si nous avons un outil performant pour demain, nous pouvons attirer de nouvelles entreprises et réaliser un travail extra sportif de qualité et qui puisse être bénéfique pour le club.

L’actu ?

Je viens de l’évoquer, c’est l’avancement du dossier de la nouvelle halle des sports que nous espérons dès 2024 pour les JO et qui va nous demander six mois de travail et de concertation avec la nouvelle mairie sur les questions de situation dans la Ville, de modèles de financements etc…

Propos recueillis par Anne Perez

Photo : MHB

Suivre le MHB sur les réseaux sociaux

2020-09-17T14:21:32+02:0028 août 20|SPORT|
Aller en haut