ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Accueil/Articles/CULTURE/MATHILDE MONNIER EN RÉSIDENCE À LA HALLE TROPISME

CULTURE

MATHILDE MONNIER EN RÉSIDENCE À LA HALLE TROPISME

Après 6 ans à la direction du Centre national de la danse, la chorégraphe Mathilde Monnier installe sa compagnie à la Halle Tropisme, en investissant un bureau et le grand studio de la Menuiserie une partie de l’année. Cette résidence longue durée dans un lieu de vie et de travail permet d’expérimenter et de mettre en pratique ce que l’art fait à la vie. Cours de danse, répétitions, invitation à d’autres artistes…

BIOGRAPHIE —

Mathilde Monnier occupe une place de référence dans le paysage de la danse contemporaine française et internationale. De pièce en pièce, elle déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement.
Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 marque le début d’une série de collaborations avec des personnalités venant de divers champs artistiques (Jean-Luc Nancy, Katerine, Christine Angot, La Ribot, Heiner Goebbels… ).

Elle crée plus de 40 pièces chorégraphiques présentées sur les grandes scènes internationales du festival d’Avignon au Théâtre de la Ville de Paris en passant par New York, Vienne, Berlin, Londres et reçoit plusieurs prix pour son travail prix Ministère de la culture, Grand Prix SACD.
Elle est nommée en 2014 à la direction générale du Centre national de la danse à Pantin jusqu’en juin 2019.

PUBLIC // PUBLIQUE —

« Publique est le nom d’une chorégraphie crée en 2004 ici à Montpellier pour le festival Montpellier danse, une pièce qui organisait et thématisait la relation entre des danseuses et des spectateurs. Cette danse de publique était une danse intime personnelle liée à ces états de danse que l’on rencontre et traverse la nuit dans des fêtes, des after parties, des soirées, des raves quand la musique est forte, intense et que l’on peux s’y donner à corps perdu. Publique c’était la danse que chacun pouvait danser à la fois simple et virtuose, la danse de tous.

Aujourd’hui 16 ans après cette création, le public est toujours au coeur de mon travail, comment transmettre, montrer, partager, faire ressentir la danse, comment s’exposer. Pour cette inauguration de résidence à la halle, c’est à travers une forme de constellation que nous allons remonter et représenter des solos et duos qui ont jalonnés mon travail et ont fait partie de quelques créations anciennes et récentes. Dans une forme déambulatoire le public pourra choisir la place et le temps dont il a besoin afin de découvrir ces gestes répartis dans tout le lieu de la halle.

S’installer à La Halle Tropisme est pour moi un acte et une chance, c’est aussi un monde de possibles qui s’ouvre à travers cette résidence longue durée, celle de pouvoir à nouveau repenser mon lien à la création à la formation à l’invitation d’autres artistes, à l’échange et au public » Mathilde Monnier

ACTUS —

DANCE HALL 3 JOURS DÉDIÉS À LA DANSE

Plus d’infos ICI

PLUS D'INFORMATIONS SUR TROPISME

ICI
2020-08-29T11:28:57+02:0029 août 20|CULTURE|
Aller en haut